Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

jeudi 24 mai 2018


Le ministère des Sports et la Fégafoot s’engagent à repartir sur de nouvelles bases



LIBREVILLE, 23 Mai (AGP)- Le ministre d’Etat chargé des Sports, Alain-Claude Bilié-By-Nzé, a rencontré certains présidents de fédérations sportives, notamment celui de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), Pierre Alain Mounguengui. Au terme de cet échéance plutôt enrichissant, les deux hommes semblent avoir la même vision, celle du développement et du rayonnement du football gabonais.

Peut-on dire que les guerres à distance entre le ministère des Sports et la Fédération gabonaise de football seront désormais conjuguées au passé ? A moins de nous tromper, nous sommes tenter de répondre par l’affirmative. D’autant plus, que le ministre d’Etat en charge du Sport, Alain-Claude Bilié-By-Nzé et Pierre Alain Mounguengui, président de la Fégafoot, ont fini par s’accorder le violon autour d’une séance de travail qui a eu lieu au palais des Sports de Libreville, sur les incompréhensions qui subsistaient entre ces deux institutions. En ce qui concerne notamment, la gestion de l’équipe nationale et le développement du football gabonais.

A l’entame de ce tête-à-tête avec, le patron de la Fégafoot, le ministre des Sports a indiqué d’entrée que la Fégafoot, reste un interlocuteur indispensable pour le football local et c’est la raison pour laquelle, il compte redéfinir la question du football au Gabon. Si Alain Claude Bilié-By-Nzé a rappelé que les efforts multiformes sont entrepris de part et d’autre pour avoir les résultats escomptés, il a indiqué que la Fégafoot et le ministère doivent travailler ensemble pour améliorer la gestion du football dans notre pays : « Ce d’autant plus que c’est une gestion très médiatique où chaque gabonais pense avoir la solution miracle pour que notre football se porte mieux », a souligné le patron du Sport.

Pour atteindre les objectifs recherchés mutuellement, le ministre des Sports reste convaincu que cela ne peut que se faire autour d’une table ronde « Il faut qu’on s’assaillent et qu’on se penche sérieusement sur la question de la gestion du football, et ses démembrements qui connaissent des problèmes en terme de management avec les services provinciaux du ministère des Sports », a martelé l’ancien ministre de la Communication.

Pierre Alain Mounguengui, en a saisi l’occasion pour énumérer à son interlocuteur, les problèmes auxquels la fédération fait face, des difficultés d’instance et de la gestion de l’équipe nationale les Panthères du Gabon avec notamment le retardement des fonds alloués à la sélection nationale et l’organisation des compétitions domestiques. La Coupe du Gabon et le tournoi de montée en D2 professionnelle.

Si les incompréhensions et les accusions fortuites de détournement de fonds dont fait l’objet Pierre Alain Mounguengui, ont dissipé au regard de l’exposé présenté au ministre d’Etat, le patron de la Fégafoot a tenu à préciser que l’instance, dont il a la charge, est un organe technique du ministère des Sports, qui exécute les politiques fixées par la tutelle. Raison pour laquelle, M. Mounguengui, estime qu’il ne devrait pas y avoir des conflits tendus entre les deux institutions.

Et pour le bien du football gabonais, le président de la Fégafoot a fait savoir à Alain-Claude Bilié-By-Nze qu’il faut que les deux parties restent chacune dans son couloir : « il faut que chacun reste dans ses prérogatives. Le ministère et la Fégafoot sont appelés à travailler ensemble, si chacun reste dans son couloir il n’y aura pas de conflit. Etant un organe technique du ministère, nous entendons travailler ensemble pour l’avenir de notre sport roi », a confié M. Mounguengui à l’AGP.

KOM/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil