Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

lundi 7 mai 2018


Deux enfants meurent par noyade dans l’Ogooué



FRANCEVILLE, 6 Mai (AGP) - Benerick Mbani Lewanga, 11 ans et Thadée Otouma Gatarasi, 16 ans, ont trouvé la mort par noyade, le mardi 1er mai, au cours d’une partie de baignade sous le pont jouxtant l’Ogooué, au quartier Mbaya, dans le 4ème arrondissement de la commune de Franceville (Sud-Est du Gabon), a constaté le correspondant provincial de l’AGP.

Les corps des deux gamins ont été retrouvés vendredi dans l’après-midi, dans un état de putréfaction avancé, après 3 jours d’intenses recherches par les éléments de la Gendarmerie nautique de Franceville.

Entraînée par les courants d’eau, la dépouille de Thadée Otouma Gatarasi a été retrouvée à l’embouchure entre l’Ogooué et son affluent la Lébombi, dans la zone de Moanda par les gendarmes de la brigade nautique. Tandis que celle de Benerick Mbani Lewanga a été repêchée par les pêcheurs, au village Mbougou Badouma, non loin de Mounana, ont indiqué les agents de la Gendarmerie nautique.

Selon une source familiale, les deux enfants étaient des grands amis et habitaient des maisons voisines, situées à quelques 200 mètres du pont traversant l’Ogooué.

Ce jour du 1er mai, pendant que la ville célébrait la fête du travail, les deux adolescents ont été commissionnés par leurs mamans. Le plus grand pour acheter une boite de lait pour nourrisson, le plus petit, un sachet de koumou pour le repas du soir.

Sur le chemin du retour, les deux amis auraient décidé de faire une partie de baignade, sans se soucier de ce qui pourrait les arriver. Sur l’ancien pont, où s’est produit le drame, situé en dessous de la nouvelle infrastructure, se trouvent encore les vêtements, la boite de lait et le sachet de koumou abandonnés par les 2 enfants avant le plongeon mortel.

Les parents de Benerick Mbani Lewanga, ne comprennent toujours pas l’attitude de leur enfant, qui n’a pourtant pas l’habitude d’aller se baigner dans les eaux de l’Ogooué. A en croire les agents de la brigade nautique, spécialisés dans le sauvetage, il serait même le premier à se jeter dans l’eau, au regard de la distance sur laquelle son corps complètement nu, a été entrainé.

Thadée Otouma Gatarasi aurait par contre, tenté de sauver son ami qui était en train de se noyer, au périr de sa vie, expliquent les mêmes sources. Se référant à la position dans laquelle sa dépouille a été retirée des eaux.

Vu l’état de décomposition très avancé, le corps de Benerick a été enterré très tôt dans la matinée de samedi. Tandis que celui de Thadée, retiré quelques heures avant son ami, a d’abord été placé dans une maison de pompe funèbre pour être inhumé ce dimanche.

HUN/FSS

 

  Haut-Ogoué


 

Accueil