Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

dimanche 31 juillet 2016


Ali Bongo Ondimba pour une reprise des négociations en vue de la signature de l’APE



LIBREVILLE, 31 juillet (AGP) – Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba mandaté par ses pairs de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a plaidé samedi, à Sipopo (Guinée Equatoriale) pour une reprise de négociation conjointe en vue de la signature d’un Accord de partenariat économique (APA) complet, juste et équilibré devant lier l’Afrique centrale à l’Union européenne (UE).

Ali Bongo Ondimba a été mandaté en mai 2015 comme interlocuteur officiel de la sous région pour discuter de ce dossier très épineux et a saisi le sommet extraordinaire de la CEMAC en Guinée Equatoriale qui assure la présidence tournante de l’institution de relancer les négociations autour de l’APE.

L’Union européenne a fixé au 1er octobre 2016 l’arrêt des préférences d’accès au marché européen de ses partenaires africains qui, signataires d’accords de partenariat économique (APE) intérimaires, n’auraient pas mis en oeuvre leurs engagements.

Au mois de juin, les experts des États membres de la CEMAC ont remis au président Ali Bongo Ondimba leur rapport sur le processus à suivre à l’approche de cette échéance.

Les négociations en vue d’aboutir à un accord de partenariat économique (APE) sous-régional avec l’Union européenne ont démarré en 2003, l’objectif des états membres de la CEMAC étant à l’époque d’aboutir à une signature, au plus tard, le 31 décembre 2007. Au final, seul le Cameroun s’est décidé à signer avec l’UE en janvier 2009 afin d’éviter toute perturbation de ses exportations après la date butoir de décembre 2007.

L’accord, ratifié par le Cameroun en juillet 2014, était censé entrer en vigueur le 4 août, soit dans moins d’une semaine. Il devrait dorénavant servir de document de travail principal dans les discussions à venir entre l’Afrique centrale et la partie européenne.

Instituée en 1994, la CEMAC est la plus ancienne de toutes les organisations d’intégration africaines si l’on considère qu’elle est née de la volonté des six états membres de l’ancienne Union douanière et économique de l’Afrique centrale (UDEAC), créée trente ans plus tôt.

Pour le Gabon, l’intégration économique régionale et inter-régionale est un levier de développement économique stratégique afin de permettre la consolidation économique du pays et d’assurer une plus forte égalité des chances pour tous les Gabonais, a souhaité Ali Bongo Ondimba.

L’Accord de partenariat économique vise à dynamiser les échanges commerciaux entre l’Europe et l’Afrique centrale, indique-t-on.

IM/IM

 

  Estuaire


 

Accueil