Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

vendredi 20 avril 2018


Le nouveau Commandant en chef des Forces de Police nationale installé dans ses nouvelles fonctions



LIBREVILLE, 20 Avril (AGP) - Le nouveau Commandant en chef des Forces de police nationale, le Général de division Marcel Yves Mapangou Moussadji a pris officiellement ses fonctions, ce vendredi, au cours d’une cérémonie de passation de charges présidée par le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba.

« Officiers, sous-officiers des forces de Police nationale, vous connaîtrez désormais pour votre chef, le Général de division Marcel Yves Mapangou Moussadji ici présent et vous lui obéirez en tout ce qu’il vous commandera pour le bien du service, le respect du règlement, l’observation des lois et le succès des armes du Gabon. Les troupes des forces de police nationale aux ordres du Général de division Marcel Yves Mapangou Moussadji », a déclaré Ali Bongo Ondimba après la passation du drapeau national entre le Commandant sortant, Thierry Clotaire Oyé Zué et le commandant en chef entrant, Yves Marcel Mapangou Moussadji.

La séance de passation de commandement a été suivie par un défilé de quelques unités des Forces de police nationale de passage devant les officiels, au rythme d’un pas militaire suivant la cadence de la fanfare qui était en tête de peloton.

En plus des autres nouveaux promus, des officiers et sous-officiers, cette cérémonie a vu la présence du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Lambert Noël Matha, le ministre de la Défense nationale, Etienne Massard Kabinda, du Commandant en chef de la Gendarmerie, Jean Ekoua et le chef d’Etat major des armées gabonaises, Auguste Roger Bibaye Itandas.

Nommé, lundi dernier, le nouveau commandant en chef de la police nationale est un spécialiste de la cybercriminalité et des questions transfrontalières. Il est attendu pour relever le défi de l’insécurité grandissante qui sévit dans plusieurs quartiers de Libreville et dans l’ensemble du pays. Une insécurité caractérisée par les assassinats, les crimes, les braquages, les vols à mains armées ou non, le trafic de drogue et autres stupéfiants.

SN/SM/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil