Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

samedi 14 avril 2018


Lutte contre la vie chère : l’Etat investit plus de 13 milliards de FCFA



LIBREVILLE, 14 Avril (AGP) - Le directeur général de la Concurrence et de la Consommation, Emmanuel Eyeghe Nze, a indiqué, ce samedi à Libreville, que l’Etat gabonais, a perdu plus de 13 milliards de F CFA entre 2017-2018, à travers la politique de blocage des prix, en vue de soulager le panier de la ménagère.

Invité lors du ‘’café-imagine’’, une activité permanente de l’Ong à but non lucrative ‘’ Imagine Gabon’’, le directeur général Concurrence et de la Consommation, Emmanuel Eyeghe Nze, a dit que le gouvernement, en décidant de poursuivre la mesure de blocage des prix sur certains produits alimentaires importés, entamée depuis 2012, a consenti plus de 13 milliards entre 2017-2018.

A cet effet, le directeur générale de la Concurrence et de la consommation, a expliqué que l’application de cette mesure, qui a enregistré une satisfaction auprès de l’ensemble des acteurs concernés, devrait connaître des améliorations. Lesquelles visent non seulement à réduire les coûts consentis par les autorités dans le domaine, mais également à renforcer la production nationale, afin de sortir le Gabon de la dépendance extérieure en matière alimentaire.

Pour y parvenir, le conférencier est revenu sur un certain nombre de procédures à mettre en œuvre. Il préconise ainsi, la mise en place d’un agrément d’importateur des produits subventionnés. L’objectif est de lutter contre la réexportation des produits défiscalisés vers d’autres pays de la sous-région ; de réduire de façon progressive les subventions des produits importés, afin de soutenir les produits locaux.

« Les autorités pourraient utiliser les recettes supplémentaires pour financier l’agriculture dont plusieurs programmes, mis en œuvre, comme le projet ’’Graine’’ déjà porteurs, afin de soutenir la croissance. De même, nous devons continuer à lutter contre le comportement spéculatif de certains opérateurs qui se sont improvisés importateurs », a-t-il soutenu.

Pour le président de l’Ong ‘’Imagine-Gabon’’, Léandre Bouloubou, la présentation du directeur général de la Concurrence et de la consommation a permis de situer l’opinion sur l’ensemble des efforts mis en place par les autorités, en tête desquelles, le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Le Café-Imagine, a-t-il poursuivi, permet aux participants d’avoir la bonne information auprès des spécialistes de la question et de la relayer auprès du grand nombre. Des objectifs qui entrent dans les missions assignées , à l’Ong dont l’une est d’être un cercle de réflexion et d’action au service du développement du Gabon.

ERAM/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil