Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

vendredi 13 avril 2018


2800 patients déjà consultés au programme d’ophtalmologie itinérant « Vision pour tous »



LIBREVILLE, 13 Avril (AGP) - Le programme d’ophtalmologie, baptisé « vision pour tous », connait une forte affluence une semaine après son lancement avec 2800 patients consultés, soit 200 par jour, a indiqué la directrice général du centre hospitalier universitaire d’Owendo, Cathérine Eyang Obame.

« Nous avons commencé depuis trois semaines, nous avons accueilli à l’heure actuelle, 2800 consultations. Au niveau du planning, les patients prennent rendez-vous, par un numéro spécial, le 8889. A la suite de cela, on leur donne un rendez-vous et nous avons mis en place, toute une équipe pour les accueillir spécialement. En moyenne, nous accueillions 200 patients par jour », a-t-elle déclaré.

Elle a également exprimé le sentiment qui anime de nombreux patients au regard de la gratuité de l’opération.

« Au niveau des populations c’est une grande satisfaction parce qu’aujourd’hui avoir un service médical totalement gratuit, c’est vraiment un bien-être pour toutes les populations gabonaises. Le sentiment de satisfaction est très grand parce qu’aujourd’hui parce qu’il y a le service médical et la prise en charge au-delà. En plus de cela, les lunettes seront données gratuitement. Vraiment une satisfaction pour le soulagement social et économique de ces populations », a-t-elle affirmé.

Pour sa part, un des ophtalmologues gabonais, Paul de la Croix Ndong Mezui est revenu sur l’organisation en termes de traitement des patients et des pathologies décelées.
« Depuis vendredi dernier nous avons commencé l’activité chirurgicale. Bien avant on a commencé par un screening, cela veut dire, recruter les patients, les voir dans l’ensemble, puis sectionner ceux qui vont être opérés. L’activité chirurgicale a commencé vendredi. A ce jour, nous prenons à peu près une dizaine de patients par jour. Ce matin nous avons pris dix. Nous opérons principalement tous ce que nous décelons, les cataractes, les glaucomes, et tous les cas de traumatisme qui vont nécessiter une chirurgie plastique. Nous sommes pratiquement à peu près à une cinquantaine de patients. Demain nous commencerons les cataractes qui constituent une des pathologies très fréquentes dans notre milieu », a-t-il dit, avant d’ajouter que « parmi ceux qui sont consultés, il y a un nombre qui est sélectionné pour les opérations, il y a un nombre qui va bénéficier des lunettes gratuitement, et lorsqu’on aura atteint une vitesse de croisière, on sera à 20 malades par jour ».

Aussi, a-t-il salué la bonne collaboration qui existe entre les médecins gabonais et indiens durant le déroulement de l’opération notamment au niveau de l’échange d’expériences.

« Avec les confrères indiens, c’est une opportunité qui nous est offerte pour échanger des expériences. Je pense que c’est une opportunité qu’il faudrait peut-être étendre également dans d’autres spécialités. Avec nos amis indiens, nous coopérons très bien. Il y a toujours ce qu’on appelle le transfert de technologie et de compétences. Nous échangeons un tout petit peu notre expérience et la leur et nous recevons beaucoup », a-t-il dit.

Lancée, il y a quelques jours, cette opération vise à traiter les populations souffrant de pathologies oculaires ou n’étant pas équipées de lunettes médicales.

SN/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil