Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

jeudi 12 avril 2018


Les acteurs économiques édifiés sur le projet d’appui d’aide à la filière forêts-bois



LIBREVILLE, 12 Avril (AGP) - Les travaux d’un Projet d’ « Appui à la filière forêts-bois », se sont tenus, ce jeudi Libreville, pour informer les acteurs économiques des objectifs et des résultats attendus et œuvrer à la mise en place d’un cadre de concertation.

Conduite par René Hubert Mboukou, Directeur provincial de l’Estuaire, cette réunion trouve son origine dans un partenariat public privé (PPP) au sein du secteur forêts-bois, avec pour objectif majeur de contribuer à la gestion durable du secteur, à travers une approche participative. Aussi-a-t-il rappelé, cette réunion s’inscrit dans un processus visant à informer les acteurs économiques des objectifs et des résultats attendus par le Projet « Appui à la filière forets-bois ».

Pour Mme Nathalie Nyare, Coordonnatrice du projet, c’est un outil d’aide au management, un cadre de concertation qui réunit les acteurs publics et privés de la filière Forets-Bois. Lequel cadre devrait permettre à terme, la mise en place d’une « Maison du Bois ». Laquelle « Maison » est appelée à devenir le centre de promotion des produits issus de cette filière.

Cette réunion technique offre à l’ensemble des acteurs concernés, la possibilité d’échanger sur la mise en place d’un cadre de concertation pour lesdits acteurs et de les accompagner afin de faciliter les mutations dans la filière, a-t-elle poursuivi.

Pour cela, il est nécessaire, pour les parties prenantes, de disposer au préalable d’une base de données, d’assoir une méthodologie, ainsi que d’échanger sur le projet et ses perspectives. Ce, afin de permettre une participation effective des opérateurs économiques, a-t-elle renchéri.

Il sera donc question d’accompagner les entreprises forestières et de transformer le bois conformément au contexte économique et de permettre l’accès au financement de leurs investissements.

Un accompagnement réalisable grâce à trois différentes composantes dont la mise en réseau des informations pour les entreprises de la filière, le renforcement des entreprises dans la recherche de financements en vue de leur développement et l’accompagnement des demandes desdites entreprises.

« Le projet Appui à la filière forêts-bois ne constitue pas un fonds pour les entreprises », a-t-elle souligné. « C’est de l’aide au management. Les parties prenantes devront être constructifs et collaborer durant les échanges », a-t-elle poursuivi.

L’atelier de ce jour est la phase de démarrage du projet qui permettra aux participants de réaliser conjointement un diagnostic et faire des propositions en fonction des besoins. La démarche sera la même dans toutes les autres provinces du pays.

La phase questions réponses, ultime étape de la rencontre, fut l’occasion pour les opérateurs économiques et autres acteurs de la filière forêts-bois de relever un certain nombre de préoccupations dont les procédures de création des entreprises dans la filière, les critères d’exploitation du bois, les permis d’exploitation, le renforcement des capacités, les forêts communautaires, les difficultés d’approvisionnement.

Pour Bitoli Jonas, gérant d’une concession forestière sous aménagement (CFADD), l’initiative d’information et de sensibilisation dans le secteur tombe à point nommé, eu égard à la méconnaissance des opérateurs économiques concernant la gestion, entre autres, des forêts. « Le renforcement des capacités est nécessaire face aux évolutions dans le secteur, de la traçabilité à l’approvisionnement en bois », a-t-il souligné.

Soulignons que ledit projet est financé par l’Agence Française de Développement (AFD) sur cinq années, en partenariat avec le ministère de la Forêt et de l’Environnement, avec un budget basé sur un accord de conversion de dettes de 10.000.000 d’Euros au total pour 804.00 Euros s’agissant de la République Gabonaise.

CEM/SM

 

  Estuaire


 

Accueil