Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

jeudi 15 mars 2018


Le RPG plaide pour l’alternance au sein des partis politiques au Gabon



LIBREVILLE, 15 Mars 2018 (AGP)-Le nouveau président du Rassemblement pour le Gabon (RPG), Jean Nestor Nguéma Mebane a déclaré, le mercredi 14 mars à Libreville, que l’ensemble des partis politiques du Gabon devraient favoriser l’alternance en interne, pour amener les militants et gabonais à adopter la culture du changement.

La décision prise par le président fondateur du Rassemblement pour le Gabon (RPG), Paul Mba Abessole, de quitter la tête de sa formation politique, le 20 mars 2017, en vue d’une présidence rotatoire et annuelle, suscite intérêt. Jean Nestor Nguéma Mebane, son successeur, souhaite que les partis politiques Gabonais s’approprient le concept dans le but de favoriser l’alternance au sein des partis politiques.

« Dans notre parti nous acceptons désormais un mandat de quatre ans renouvelable une fois à la présidence du parti. Lors de ce mandat de quatre ans, il y aura quatre présidents et chacun bénéficiera d’un an d’exercice. Nous expérimentons l’alternance au sein du parti. Il faut que les cadres des partis politiques aient en mémoire que la responsabilité à la tête d’une formation politique n’est pas éternelle. Nous devons avoir à l’idée que si je suis là aujourd’hui, je suis appelé à partir demain et de faire la place aux autres », a-t-il dit. Ajoutant que « c’est à partir de cette expérimentation interne que nous allons amener, les uns et les autres à intégrer en eux la culture du changement ».

« Lorsqu’il y a une élection locale, législative, sénatoriale et présidentielle, il revient à celui qui était en position de force de reconnaître qu’il a perdu et de féliciter le vainqueur afin d’éviter des pressions venant de toute part, notamment l’entourage qui a souvent peur de perdre leurs privilèges. Au niveau présidentiel, c’est le président en exercice qui doit promouvoir l’alternance. Prenons le cas de l’élection présidentielle au Sénégal qui opposa Abdoulaye Wade et Abdou Diouf. Il a suffi que le perdant Abdou Diouf reconnaisse qu’il a perdu et la question de l’alternance fut réglée », a-t-il indiqué.

Rappelons que c’est à l’issue du septième congrès ordinaire du RPG tenu à Libreville du 28 au 29 octobre 2017 que le fondateur de cette formation politique , Paul Mba Abessole a quitté la présidence. Ce dernier a passé officiellement le témoin à son successeur Jean Nestor Nguema Mebane, le 12 janvier de l’année en cours, à l’occasion d’une cérémonie organisée au siège de ce parti situé au quartier « Petit Paris » dans la capitale gabonaise.

A la fin du mandat de l’actuel président du RPG en 2018, le tour reviendra, respectivement en 2019, à Célestin Nguéma Oyame, Laurent Angue Mezui en 2020 et Benoît Mba Mezui en 2021. Cette présidence rotatoire fera place à l’élection d’un nouveau président qui sera élu pour un mandat de quatre ans.

SN/SM/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil