Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

dimanche 11 mars 2018


Sommet de l’Alliance solaire internationale : le président gabonais réaffirme l’engagement de l’Afrique pour l’intérêt de ses habitants



LIBREVILLE, 11 Mars (AGP) - S’exprimant le dimanche 11 mars 2018 à New Delhi en Inde en qualité coordonnateur des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur le changement climatique (CAHOSCC) à la tribune du sommet fondateur de l’Alliance solaire internationale (ASI), le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a réaffirmé l’engagement de l’Afrique dans cette coalition, en vue de faciliter le déploiement de l’énergie solaire sur le continent pour le bien-être de ses habitants.

« L’accessibilité au solaire est une priorité pour l’Afrique qui représente 15% de la population mondiale, mais seulement 3% de la consommation énergétique primaire. Sans efforts soutenus, et au vu de la croissance démographique de l’Afrique, au mieux 50% seulement des Africains auront accès à l’électricité en 2050. », a indiqué le chef de l’Etat gabonais au cours de son allocution prononcée devant ses pairs et des milliers de participants représentant la société civile, les investisseurs privés, les bailleurs de fonds et les ONG.

Parce que l’énergie solaire fait partie de la solution dans la lutte contre le réchauffement climatique, le coordonnateur des CAHOSCC, Ali Bongo Ondimba, a également indiqué que son développement permettra de respecter l’engagement pris lors du Sommet de Paris de rester en dessous de 2 degrés. Dans cette optique, le président gabonais a, à nouveau, appelé les différentes parties prenantes à l’action pour la mise en œuvre de cet accord.

Au cours de ce sommet, le Gabon a présenté à l’Alliance solaire internationale (ASI), différents projets innovants cadrant avec ses priorités dans les domaines de l’agriculture et de la fourniture d’énergie propre et durable, à savoir : le remplacement de 50 000 foyers lumineux classiques par des ampoules alimentées par des sources d’énergie solaire, la construction de centrales photovoltaïques dans les territoires isolés, les kits solaires en toiture dans les zones non connectées et les pompes solaires dans les villages et les zones reculées.

Rappelons que près de 100 kits solaires ont été commandés et, conformément à la promesse du chef de l’Etat gabonais, lors de son discours à la Nation du 31 décembre 2017, 5 000 lampadaires solaires seront prochainement installés sur toute l’étendue du territoire national.

L’accord-cadre de l’Alliance solaire internationale a été signé à ce jour par 58 pays et ratifié par 26 d’entre eux dont le Gabon qui a le statut de membre-fondateur de l’ASI.

SN/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil