Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

jeudi 8 février 2018


La SFI va soutenir le secteur privé au Gabon



LIBREVILLE, 8 Février (AGP) - Son vice-président, Jingdong Hua en fin de visite de prospection de trois au Gabon, l’a affirmé mercredi à Libreville, au cours d’une interview accordée à la presse gabonaise.

"Ce que nous voulons à présent est d’identifier plus d’opportunités pour nous focaliser à développer d’autres secteurs, vu la baisse du prix du baril du Pétrole, à savoir, le tourisme, l’Agriculture, la pêche, les TIC, et les activités minières. Pour le développement du secteur privé, les financements qu’on souhaite accorder ne sont pas attachés à un montant en particulier parce que ces financements seront le fruit de l’aboutissement des discussions avec les acteurs privés. C’est un processus organique et l’objectif pour la SFI en travaillant avec le Gabon et la région CEMAC est d’augmenter le soutien que nous allons accorder au secteur privé. Ceci se fera grâce à l’appui des solutions de conseils en aidant à l’amélioration de l’environnement réglementaire et aussi en renforçant les capacités dans le secteur privé", a-t-il dit.

Il a également abordé la rencontre qu’il a eue avec le patronat gabonais.

‘’Nous avons discuté avec le patronat qui représente le secteur public au Gabon. Ce fut l’occasion pour nous, de collecter beaucoup d’informations et notamment les défis auxquels les entreprises font face, en l’occurrence les problèmes de liquidité. Nous comptons travailler pour cela, mais nous n’allons pas seulement nous situer au niveau de grandes entreprises mais aussi des PME, vu qu’elles constituent un moteur de création d’emplois", a-t-il déclaré.

M. Jingdong Hua a saisi cette occasion pour rappeler l’objet de sa visite au Gabon.

"Je suis venu pour étudier et mieux comprendre l’état du développement du secteur privé au Gabon. Je suis aussi venu pour discuter avec le gouvernement ainsi que les différents acteurs régulateurs du pays, pour échanger avec eux et leur exprimer l’engagement de la SFI pour soutenir le développement du secteur privé dans le cadre de la diversification de l’environnement économique au Gabon. Le second objectif de ma venue ici était de discuter avec les acteurs du secteur financier notamment les entités sous-régionales à savoir la Banque des états de l’Afrique centrale, la commission bancaire de l’Afrique centrale, et la commission de surveillance des marchés financiers de l’Afrique centrale, en vue de travailler avec ces entités pour développer ensemble des marchés de capitaux en monnaie locale. Car, un pays ne peut pas se développer sans le secteur privé et un secteur privé ne peut se développer sans un marché de capitaux », a-t-il affirmé.

Entité de la Banque mondiale, la société financière internationale (SFI) intervient dans l’appui aux investissements. Elle finance à peu près pour l’équivalence de 20 milliards de dollars à travers cent pays. Parmi ces 20 milliards de dollars, 12 milliards de dollars sont financés directement. Elle mobilise 8 milliards auprès de ses partenaires. Parmi ces montants précités, il y a ceux qui sont dédiés à l’Afrique subsaharienne. Au Nigeria par exemple, elle finance à peu près à hauteur de 1 milliard de dollars. S’agissant du Gabon, elle a financé plusieurs projets notamment dans le domaine de l’infrastructure. En perspectives, elle entend identifier plus d’opportunités relatives au secteur hors pétrole.

SN/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil